Purifier l'air de sa maison : les gestes et produits qui fonctionnent

Purifier l'air de sa maison : les gestes et produits qui fonctionnent

Avec les modes de vie actuels, nous passons environ 80 % de notre temps dans des espaces fermés. Or, de plus en plus d’études démontrent que l’air intérieur est souvent plus pollué...

Avec les modes de vie actuels, nous passons environ 80 % de notre temps dans des espaces fermés. Or, de plus en plus d’études démontrent que l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. Pour rester en bonne santé, il est donc primordial de trouver des solutions efficaces pour purifier l’air des maisons, bureaux et appartements. Tour d’horizon des gestes qui contribuent à assainir l’air intérieur et des produits qui peuvent vous y aider.

Quand l’air de nos maisons est plus pollué que l’air extérieur

Si la pollution de l’air extérieur est un fait avéré depuis de nombreuses années, il faut savoir que l’air intérieur est encore plus pollué. Ce phénomène est notamment dû à l’utilisation de produits ménagers nocifs, à la consommation de tabac, à l'humidité ou aux émissions de gaz toxiques des appareils défectueux.

En analysant l’air intérieur d’un espace clos, on peut retrouver entre autres des composés volatils (COV), du monoxyde de carbone, des phtalates, des bisphénols, et même des pesticides. On trouve également des allergènes tels que les acariens, les moisissures ou les pollens. Dans certaines régions, l’air analysé contient du radon, un gaz radioactif incolore et inodore potentiellement cancérigène à haute dose.

Cette pollution intérieure est préoccupante en termes de santé publique. En 2014, l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation) attribuait à la pollution de l’air intérieur environ 20 000 décès prématurés par an. Vous l’avez compris, pour votre santé comme pour celle de vos proches, il est urgent de mettre en œuvre une démarche permettant de purifier l’air ambiant.

Pollution de l’air intérieur : les gestes qui sauvent

Pour assainir sa maison, il est important d’adopter de bonnes habitudes au quotidien.

Aérer sa maison

Le premier réflexe à acquérir est aussi le plus simple. Pour éliminer une grande quantité de polluants de l’air intérieur, il suffit d’aérer régulièrement sa maison. En ouvrant les fenêtres au moins 10 à 15 minutes par jour, tous les jours, vous renouvellerez l’air efficacement. Même lorsque l’air extérieur est pollué, ce geste reste bénéfique. S’il fait froid, pensez à couper vos radiateurs pour ne pas consommer de l’énergie inutilement.

Lorsque vous faites le ménage ou que vous bricolez, aérez les pièces concernées au maximum afin d’évacuer la plus grande quantité possible de composés volatils et d’allergènes produits par ces activités. Faites de même quand vous installez de nouveaux meubles. Ils sont souvent à l’origine d’émissions de toxiques dangereux pour la santé.

Installer un système de ventilation adapté

À l’heure actuelle, les logements sont de plus en plus isolés. Si l’isolation permet de réaliser des économies d’énergie, elle gêne en revanche le renouvellement de l’air intérieur. Comme l’on ne peut pas aérer les pièces en permanence, il est important d’équiper votre habitation d’un système de ventilation de type VMC. Ce genre d’appareil, obligatoire en construction neuve, contribue à laisser circuler l’air en continu et donc à évacuer une grande partie des polluants.

Réduire l’utilisation de produits polluants

Bien qu’il soit impossible d’éliminer la totalité des produits qui contribuent à polluer l’air intérieur, on peut tout de même faire en sorte d’en réduire l’utilisation. Voici quelques pistes à explorer :

  • Éviter de fumer à l’intérieur : le tabac contient environ 3000 substances toxiques différentes.
  • Investir dans des produits ménagers “verts” : ils ne sont pas parfaits, mais renferment bien moins de polluants que les détergents classiques.
  • Ne pas mélanger les produits chimiques entre eux : cela potentialise leurs effets néfastes et dégage de nouveaux composés toxiques.
  • Réduire au maximum l’utilisation des bougies parfumées et des parfums d’ambiance : ils sont extrêmement riches en COV, notamment en benzène et en formaldéhyde.
  • Choisir, si possible, des matériaux de construction et des produits de bricolage écologiques : les produits classiques contiennent énormément de solvants et de composés toxiques à l’origine de problèmes de santé.
  • Essayer de bricoler aux beaux jours pour pouvoir aérer en permanence.
  • Mettre des plantes dépolluantes

À la fin des années 80, la NASA a mené des études concluantes sur l’utilisation de plantes pour dépolluer l’air. En effet, certains végétaux ont la capacité de capter les gaz présents dans l’air et de les transformer en oxygène. Installer des plantes dépolluantes à l’intérieur ne constitue pas une solution miracle, car il en faut une quantité considérable pour obtenir un réel effet sur la qualité de l’air. Néanmoins, investir dans ces végétaux ne peut qu’être une bonne idée. Les plus efficaces sont : les chlorophytums, les spathiphyllums, les anthuriums, les philodendrons, les aloès et les ficus.

Dépolluer l’air intérieur grâce à un purificateur d’air

La pollution de l’air devenant de plus en plus préoccupante, les fabricants d’électroménager se sont lancés dans la commercialisation de purificateurs d’air. De nombreux modèles permettent de rendre l’air plus sain en combinant les fonctions humidificateur et purificateur ou bien en associant ventilation et assainissement de l’air. Dans ce domaine, le groupe Dyson propose des produits particulièrement performants et polyvalents.

Avec le purificateur d’air Dyson Pure Cool Link, vous bénéficiez en même temps d’un ventilateur et d’un purificateur. Capable d’éliminer 99,95 % des allergènes et des polluants, il assainit parfaitement l’air ambiant. Le ventilateur purificateur Dyson Pure Cool est très pratique à utiliser puisqu’il ajuste automatiquement son fonctionnement à la qualité de l'air ambiant et dispose d’une application mobile dédiée pour le contrôler à distance.

Vous voilà maintenant en possession des éléments essentiels pour améliorer la qualité de l’air intérieur que vous respirez. Il n’y a plus qu’à passer à l’action.