Bien choisir son casque à réduction de bruit

Bien choisir son casque à réduction de bruit

Permettant à son utilisateur de rester dans une bulle acoustique, le casque à réduction de bruit offre un confort d’écoute pour apprécier ses titres favoris...

Permettant à son utilisateur de rester dans une bulle acoustique, le casque à réduction de bruit offre un confort d’écoute pour apprécier ses titres favoris. Il est idéal pour s’isoler du vacarme urbain. Face aux différents modèles disponibles, comment choisir son casque selon son utilisation ? Voici quelques éléments de réponses.

Un casque à réduction de bruit c’est quoi ?

Pour pouvoir choisir le meilleur casque à réduction de bruit, il faut d’abord comprendre son principe de fonctionnement. Il sera alors plus aisé de cibler les caractéristiques répondant au mieux au confort acoustique recherché.

Le casque à réduction de bruit active est issu de la technologie développée par la marque Bose dans les années 1950, afin d’offrir aux astronautes un confort acoustique. En effet, les bruits des réacteurs, parvenus dans le cockpit étaient insupportables et risquaient d’abimer leur système auditif.

Le principe consiste à produire une onde sonore pour neutraliser celles des bruits extérieurs, permettant à l’utilisateur de bénéficier d’une isolation acoustique et d’une qualité d’écoute confortable. Depuis, les technologies ne cessent d’avancer, si bien qu’il existe plusieurs modèles dans le commerce.

Pour un casque à réduction de bruit active, les éléments de base consistent en :

  • Un ou plusieurs microphones situés à l’intérieur du casque pour enregistrer les fréquences acoustiques des bruits ambiants
  • Une puce électronique située à l’intérieur du casque qui régénère des fréquences sonores opposées pour contrer celles des bruits ambiants.

Résultat : l’utilisateur est isolé des bruits extérieurs et peut profiter pleinement du calme ou écouter confortablement la musique.

Comment choisir son casque à réduction de bruit ?

Pour bien choisir son casque à réduction de bruit, il est important d’établir des critères de choix. Ces critères doivent se définir essentiellement en fonction des besoins de l’utilisateur. Sachant que les caractéristiques déterminantes diffèrent suivant qu’on soit mélomane, sportif ou un autre utilisateur mobile.

Forme et ergonomie COMMENT CHOISIR SON CASQUE À RÉDUCTION DE BRUIT ?

Selon son ergonomie et son design, le casque à réduction de bruit est classé en deux grandes familles : les écouteurs intra-auriculaires et les casques supra-auriculaires ou circum-auriculaire.

Compact, léger et facile à transporter, le casque intra-auriculaire permet d’allier performance et praticité. En effet, ce casque qui se glisse à l’entrée du conduit auditif dispose d’une bonne isolation face aux bruits extérieurs. Par contre, son port prolongé risque de gêner à cause des petites douleurs qu’on peut ressentir à l’entrée du conduit auditif. Cette éventualité est à prendre en compte si on est sensible des oreilles. Ce type de casque convient particulièrement aux utilisateurs mobiles et aux sportifs qui n’aiment pas s’embarrasser d’accessoires assez volumineux pour s’adonner à leur passion.

Plus volumineux, donc relativement encombrants, les caques supra-auriculaires ou circum-auriculaires se portent comme des casques antibruit de chantier. Ils offrent une isolation acoustique convenable. De par la disponibilité des modèles qui diffèrent selon les marques, ce type de casques à réduction de bruit offre un large choix. Ils conviennent parfaitement aux personnes qui souhaitent s’isoler des bruits extérieurs, comme dans le cas d’un bureau open-space par exemple.

Fonctionnalités additionnelles

Il est important de choisir son casque à réduction de bruit, selon les fonctionnalités additionnelles que le modèle offre. Outre le design et l’ergonomie, la facilité d’emploi est un critère essentiel pour assurer à l’utilisateur un bon confort d’utilisation.

S’il est toujours possible de trouver des modèles de casques filaires, plus accessibles sur le plan financier, les modèles sans fils tendent à se démocratiser. Le casque sans fil à réduction de bruit offre plus de mobilité de mouvement. Il s’agit d’une caractéristique à prendre en compte si on est sportif car le fil ne doit pas être une gêne lors des exercices physiques.

La fonctionnalité Bluetooth est également un critère de choix à envisager puisqu’il s’agit d’une technologie favorisant la mobilité. Il est donc possible de choisir un casque Bluetooth à réduction de bruit, permettant de bénéficier de la connexion sans fil avec un smartphone ou une tablette. Certains casques, possédant des boutons de commandes physiques sont plus confortables à manipuler que d’autres. Par contre, avant de choisir un casque Bluetooth, il ne faut pas oublier que cette fonction renchérit un peu le coût du casque.

Performances sonores

La qualité sonore est un critère de choix important pour trouver la perle rare, surtout quand on est mélomane. Rappelons que certains modèles, plus performants que d’autres, ne laissent filtrer ni les fréquences basses ni les fréquences aigues et couvrent presque entièrement les bruits extérieurs. Permettant ainsi à l’utilisateur de jouir confortablement de sa bulle acoustique. Ce type de casque à réduction de bruit est parfait pour se retrouver au calme au milieu du vacarme urbain.

Pour les mélomanes, il existe aussi des modèles de casques filaires qui, en plus de la technologie ANC (Active Noise Cancellation), disposent d’une qualité sonore impeccable pour écouter la musique. On n’est pas obligé de monter le volume du son pour pouvoir profiter pleinement de sa musique.

Les performances sonores d’un casque à réduction de bruit s’appuieront sur les mêmes critères que des casques classiques : à savoir la bande passante (largeur du spectre sonore restitué) et la distorsion harmonique (perte de fidélité par rapport à la source sonore). Pour cette dernière on considèrera un casque ayant mois de 1% de distorsion harmonique, comme de bonne qualité.

Autonomie Autonomie d'un casque à réduction de bruit

Pour qu’un casque à réduction de bruit puisse assurer pleinement sa fonction, celle d’offrir à son utilisateur la possibilité d’être à l’abri des vacarmes urbains et des bruits de moteurs lors des déplacements, il est important que cet accessoire puisse fonctionner durant des heures.

Pour comprendre l’importance de l’autonomie, il suffit de se mettre à la place du passager d’un avion qui serait heureux de pouvoir oublier les bruits des réacteurs, durant son vol.

De même, pour les mélomanes qui aiment apprécier la musique avec un confort d’écoute et les personnes qui se servent d’un casque antibruit, il faut privilégier les modèles disposant d’une grande autonomie.

Par contre, en tenant compte du fait que certaines séances d’exercices physiques ne durent pas trop longtemps, ce critère pourra être moins important pour un sportif qui cherche à se préserver du bruit pendant son jogging.